Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Quel psy ?

illu3Différentes catégories de professionnels interviennent dans le champ de la santé mentale et de la thérapie. Au-delà des approches, il est important de vous sentir en confiance avec la personne que vous allez choisir pour vous accompagner dans votre travail thérapeutique.

Le praticien en psychothérapie (psychopraticien) 
Professionnel de la relation d’aide, il a été formé spécifiquement à la conduite de la thérapie dans des instituts spécialisés, homologués par des syndicats ou des fédérations professionnels. Il a suivi lui-même un parcours thérapeutique approfondi. Sa pratique fait l’objet d’une supervision régulière par un pair. Il continue de se former tout au long de sa carrière et adhère aux règles de déontologie d’un syndicat professionnel.
Ce titre constitue la dénomination officielle adoptée par la profession après le décret du 22 mai 2010 en application de la loi dite « Accoyer » réglementant l’usage du titre de psychothérapeute.
Le psychothérapeute
Depuis le décret du 22 mai 2010, l’utilisation de ce titre est réservée à certains praticiens répondant à certains critères de formation universitaire, sans obligation de justifier d’un travail thérapeutique personnel.
Le psychanalyste
Professionnel de l’écoute de l’inconscient, il a effectué une psychanalyse personnelle approfondie. Il est reconnu par ses pairs au sein d’associations psychanalytiques (d’orientation freudienne, jungienne, lacanienne). Il peut prétendre au titre de psychothérapeute s’il remplit les critères de formation complémentaire définis par le décret de 2010.
Le psychologue clinicien
Professionnel formé à l’université, il peut exercer en institution ou en libéral. Il est habilité à faire passer des tests et des bilans de personnalité.
Le psychiatre
Médecin spécialisé, il est à ce titre remboursé par la sécurité sociale (dans le cadre d’une psychothérapie, une part du tarif de la séance reste souvent à la charge du patient). Il est habilité à prescrire des médicaments. Depuis le décret de 2010, il est psychothérapeute de « plein droit ».

 

Ces professions ne s’excluent nullement l’une l’autre. Ainsi, un psychiatre peut être psychanalyste, un psychologue peut avoir suivi une formation de psychopraticien. Notez cependant que seules les dénominations de psychopraticien et de psychanalyste garantissent que le professionnel a suivi un parcours thérapeutique personnel approfondi et que sa pratique s’exerce dans un cadre réglementé par ses pairs au sein de syndicats ou d’organismes professionnels.